Nos horaires d'ouverture

Lundi - Vendredi09:00 - 19:00
Pour nous joindre en toute simplicité : 06.63.08.78.48 contact@jemanagemavie.com contact@valorizrh.com

"Le courage croît à force d'oser, la peur à force d'hésiter."

 

Publilius Syrus

5 façons de faire un bon feedback

 

Faire un Feedback n’est pas chose simple ! Un conseil souvent donné aux managers afin de ne pas froisser leurs collaborateurs est d’utiliser la méthode du sandwich : un commentaire négatif précédé et suivi de commentaires positifs. Mais la majorité des gens n’est pas dupe et voit clair dans ce stratagème.

 

Pour mieux passer le message, Fast Company propose d’autres méthodes de communication plus subtiles :

 

  1. Citer un point fort et un point faible en même temps («Ta présentation est excellente! On devrait changer les graphiques pour qu’ils le soient tout autant.»). 
  2. Transformer une critique en question («Est-ce qu’on peut citer plus de sources pour renforcer ton argument?»). 
  3. Citer une autorité en la matière («Les banques n’acceptent que des prévisions de croissance basées sur des données existantes.»). 
  4. Vous utiliser comme cible («Pas sûr que cette présentation me convaincrait»). 
  5. Rendre son commentaire impersonnel («Il y avait beaucoup d’erreurs dans le premier jet de cette présentation»).

La bienveillance en entreprise

La notion de bienveillance a fait une entrée remarquée dans le management. Simple effet de mode sous couvert d’humanisme pour dissimuler la dureté des relations au travail ou enjeu fondamental de la qualité de vie au travail ?

Parler de bienveillance quand la pression au travail est devenue si forte avec une augmentation considérable du stress et du burn-out  peut paraître décalé. Et c’est justement pour cela qu’il est fondamental d’instaurer respect et bienveillance dans l’entreprise.

 

Il est généralement plus facile d’imposer sa volonté que de chercher à préserver les relations avec ses collaborateurs et ses collègues. Même si une approche basée sur l’amabilité va à contre-courant du management traditionnel, les initiatives en sa faveur se développent.

 

Changeons notre regard !

 

Partons du principe de base que nous pouvons avoir confiance en nos collaborateurs c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire d’être constamment derrière eux pour les contrôler.

 

En revanche, il est indispensable d’identifier leur besoin pour pouvoir les aider à accomplir leur mission et d’être disponible pour examiner avec eux les possibilités de solutions. Le collaborateur doit se sentir soutenu par sa hiérarchie.

 

La bienveillance n’est pas une forme de naïveté !

 

Au contraire, elle est en réalité une position extrêmement difficile à tenir, qui demande beaucoup de détermination et de personnalité. Ce qui est naïf, c’est justement de croire qu’il est possible de contrôler les autres !

Etre bienveillant ne veut pas dire qu’il faut tout accepter et se laisser faire! Il est impératif de savoir trancher quand c’est nécessaire ou de prendre des décisions impopulaires, mais l’importance est de faire les choses de façon posée, structurée et « proprement ».

On peut être bienveillant et exigeant à la fois !

 

 Pour cela il faut s’assurer d’avoir présenté clairement sa vision, sa « philosophie », ses objectifs, ses exigences et le cadre dans lequel les collaborateurs peuvent évoluer librement. En d’autres termes il faut assumer sa posture de leader – manager – coach et mentor.

 

L’instauration de la bienveillance au sein d’une entreprise peut être un vrai projet collectif développant la cohésion d’équipe, la motivation et l’implication. Pour se faire il est possible de travailler sur la rédaction d’une charte de la bienveillance, de bâtir un plan d’accompagnement global de 1 à 10 ans sur le thème de la bienveillance et de faire participer les salariés à des activités approfondissant les liens sociaux de l’entreprise dans sa région (culture, insertion, handicap, environnement, etc.)….

 

Mais ce qui est fondamental….. c’est que les équipes dirigeantes soient exemplaires en terme de bienveillance.

Manager son équipe en évitant la surchauffe !

1- Bien répartir les tâches

La surcharge de travail, est l'ennemi numéro 1. Tous les collaborateurs ne sont pas bâtis sur le même modèle : certains ont besoin de plus de temps, d'autres de davantage de récupération, d'autres encore de souplesse horaire pour ménager leur vie familiale. Il faut donc être attentif aux individus pour cerner leurs capacités, leurs besoins, leur caractère... et adapter les objectifs en conséquence.

 

2- Être disponible pour ses collaborateurs

Sachez vous rendre disponible pour un salarié qui voudrait partager un souci, allez au-devant quand vous sentez qu'un de vos collaborateurs patine. Prenez le temps de discuter avec lui et adoptez le mode "coaching".

 

3- Saluer les efforts de chacun

Il faut reconnaître les efforts et valoriser le travail de vos collaborateurs : souligner la difficulté de la tâche, féliciter pour les réussites, petites ou grandes, le talent et l'énergie déployée... même en cas d'échec global

 

4- Favoriser l'autonomie

Il faut donner à chacun des marges de manœuvre et lui laisser carte blanche sur certains projets. Il mobilisera sa créativité naturelle et ne se sentira plus un simple exécutant." Retenez-vous d'interpeller vos équipiers à tout instant pour savoir comment ils procèdent et où ils en sont. Variez les tâches, proposez du neuf et interdisez-vous d'imposer votre propre façon de faire.

Source : http://www.capital.fr

Épuisement au travail : 5 indicateurs à surveiller !

1. Les horaires 

Arrivées au bureau trop précoces, départs tardifs, dossiers emportés à la maison le weekend, congés non pris...

2. Les délais 

Sans cesse repoussés et dépassés, souvent associés à des excuses de santé : fort degré de fatigue, mal de dos, mal de ventre...

3. L’humeur 

Irritabilité ou cynisme, ponctué par des phrases désabusées comme «Ça ne sert à rien». Pleurs ou colères incontrôlés.

4. Le repli sur soi 

Raréfaction des déjeuners ou des pauses-café avec les collègues. Évitement du travail avec les autres.

5. L’absentéisme 

Arrêts maladie courts mais à répétition et de plus en plus rapprochés. Arrêts longs qui se multiplient.

La plupart des jeunes veulent quitter leur emploi !

C’est le temps d’une franche conversation avec vos jeunes collaborateurs quant à leurs aspirations professionnelles.

 

Près de sept répondants sur dix estiment que leurs employeurs ne partagent pas leurs valeurs.

 

Près des deux tiers des travailleurs de la génération du millénaire (les employés de moins de 34 ans) songent à quitter leur organisation d’ici 2020, selon un rapport de Deloitte réalisé dans 29 pays et dévoilé dans le cadre du sommet de Davos.

 

Comment organiser votre bureau pour être le plus productif possible ?

 

Vous avez certainement votre petite routine au travail concernant vos heures les plus productives au moment où vous préférez déjeuner. Mais il y a peut-être un élément que vous oubliez dans ces considérations: votre bureau.

 

L'utilisation de votre espace de travail - de la façon dont vous vous asseyez à celle dont vous le décorez - peut influencer votre productivité et votre créativité.

 

 

Des détails comme savoir comment placer ses pieds au sol peuvent faire une grande différence dans la façon dont vous abordez votre travail. Des études ont montré que si vous vous sentez bien à votre bureau et dans votre travail en général, votre productivité augmentera.

Dans cette infographie proposée par le huffingtonpost.fr , vous trouverez quelques unes des clés pour y parvenir .

Les 10 citations inspirantes du mois

 

  • « Les deux choses les plus importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise : sa réputation et ses hommes. » Henry Ford.
  • « Les gens qu'on interroge, pourvu qu'on les interroge bien, trouvent d'eux-mêmes les bonnes réponses.  » Socrate.
  • « Les grandes transformations se font à petits pas. Pose une pierre chaque jour, n’abandonne jamais ta construction, et l’édifice grandira. Combats le doute et la paresse. Tiens constamment ton esprit en éveil. Observe,comprends, et aime." Dugpa Rimpoché.
  • « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. » Isaac Newton.
  • « Les leaders ne forcent personne à les suivre, ils les invitent à un voyage. »  Charles S. Lauer.
  • « Les paroles dont la simplicité est à la portée de tout le monde et dont le sens est profond sont les meilleures. » Mencius.
  • « Il n'y a qu'un seul luxe dans la vie, c'est de pouvoir se tromper...Ce qui m'irrite le plus, c'est la prudence, l'immobilisme. » Jacques Brel.
  • « Les trois qualités qui me paraissent les meilleures : l'instinct, l'imagination et le courage. » Antoine Riboud.
  • « Je ne crois pas au génie, seulement au dur travail. » Michel Petrucciani.
  • « N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.  » Albert Einstein.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© jemanagemavie; © valoriz Conseil; © valoriz RH.