"Le courage croît à force d'oser, la peur à force d'hésiter."

 

Publilius Syrus

Une crise existentielle frappe le monde du travail !

 

Sentiment d’absurdité, d’inutilité, ou pire, de nuisance… une profonde crise existentielle frappe le monde du travail, et les cabinets de psys spécialisés ne désemplissent pas. A l’ère des bullshit jobs, l’épanouissement professionnel est-il devenu un mythe?
Le salaire ne suffit pas, quand on est en inadéquation avec ses valeurs, on a un sentiment d’aliénation.
 
Le brown out, littéralement baisse de courant, Nadia Droz, psychologue préfère le définir comme une démission intérieure. Le travail n’est plus dans une culture de la valorisation, mais de la performance, avec une multiplication de tâches très découpées qui rend le cœur de son métier invisible. Ce qui aboutit à un sentiment d’inutilité. Dès 2013, l’anthropologue américain David Graeber dénonçait l’invasion des bullshit jobs (traduisez «boulots de merde»): des emplois en déficit de sens, rongés par des activités aussi chronophages qu’inutiles, notamment dans les métiers de services (ressources humaines, management, communication, conseil…).
Et face au malaise grandissant, l’entreprise prétend souvent se préoccuper du bien être de ses ouailles. «On introduit du jeu partout: des toboggans chez Google, des week-ends de team building pour faire du vélo entre collègues, observe le sociologue Aurélien Fouillet. Mais c’est du playing washing, de l’endoctrinement ludique. Cet emballage sert surtout à imposer une dimension intime pour se sentir obligé de répondre aux mails professionnels à 1h du matin. C’est un totalitarisme doux qui déstabilise encore plus quand on en prend conscience.»
 
Il fait naître moult désirs de reconversion grand écart chez les cadres. «Beaucoup rêvent d’un travail libéré du carcan législatif, en idéalisant par exemple l’artisanat.» Aurélien Fouillet voit également «beaucoup de cadres de la com' et du marketing passer un diplôme de cuisinier, d’ébéniste, ou reprendre la ferme familiale, pour tenter de redonner un sens à leur vie.»
Source : www.letemps.ch

Oser la gentillesse en entreprise !

 

Le management de demain n'est-il pas celui de la gentillesse, qui restaure la notion d'humanité dans l'entreprise ?

 

L'entreprise qui réussit est-elle nécessairement celle qui pressurise ses employés ? L'idée qu'une entreprise "méchante", au management à la dure, finit toujours par se prendre les pieds dans le tapis est de plus en plus présente dans les esprits.

 

Nombreuses sont les études récentes prouvant que des salariés heureux, épanouis dans leur environnement professionnel, sont plus productifs, et ainsi rendent au centuple à leur entreprise ce qu'ils reçoivent d'elle. Chiffres clés

 

Le manager peut être considéré comme un gentleman : en créant les conditions pour que l'entreprise se développe en permettant à ses collaborateurs de grandir à leur manière, dans leurs fonctions comme dans leur créativité, et ainsi de participer à l'épanouissement de l'entreprise, et plus loin de la société elle-même.

 

La gentillesse n'est pas une faiblesse, comme tend à nous le faire croire la société postmoderne : elle est plutôt un symptôme de la noblesse de l'esprit.

 

La reconnaissance, attente numéro un des salariés !

 

Après 20 ans d’innovations technologiques, les entreprises et leur département RH semblent encore déconnectés de leur atout majeur : leurs salariés.
Plusieurs études menées récemment par ADP Research Institute® ont montré qu’il existe d’importantes disparités entre la perception que peuvent avoir les salariés, les responsables RH et les autres postes de direction de la gestion du capital humain (HCM).
- See more at: http://www.fr.adp.com/gestion-capital-humain/disconnect/livre-blanc-hr-disconnect#sthash.wvgtu3DX.dpuf

Le livre blanc intitulé « Disconnect », publié par ADP Research Institute® montre qu’il existe d’importantes disparités entre la perception que peuvent avoir les salariés, les responsables RH et les autres postes de direction de la gestion du capital humain (HCM) ; et fait donc état d’un délitement du lien social dans l’entreprise.

 

Après 20 ans d’innovations technologiques, les entreprises et leur département RH semblent encore déconnectés de leur atout majeur : leurs salariés.
Plusieurs études menées récemment par ADP Research Institute® ont montré qu’il existe d’importantes disparités entre la perception que peuvent avoir les salariés, les responsables RH et les autres postes de direction de la gestion du capital humain (HCM).
- See more at: http://www.fr.adp.com/gestion-capital-humain/disconnect/livre-blanc-hr-disconnect#sthash.wvgtu3DX.dpuf
Après 20 ans d’innovations technologiques, les entreprises et leur département RH semblent encore déconnectés de leur atout majeur : leurs salariés.
Plusieurs études menées récemment par ADP Research Institute® ont montré qu’il existe d’importantes disparités entre la perception que peuvent avoir les salariés, les responsables RH et les autres postes de direction de la gestion du capital humain (HCM).
- See more at: http://www.fr.adp.com/gestion-capital-humain/disconnect/livre-blanc-hr-disconnect#sthash.wvgtu3DX.dpuf

Les salariés expriment fortement le sentiment de n’être pas écoutés, pas récompensés à la hauteur de leur investissement, pas reconnus pour ce qu’ils font et ce qu’ils sont.

  • 50% des salariés estiment travailler dans une entreprise qui ne prend pas en compte leurs feedback
  • seuls 7% d’entre eux sont fortement d’accord avec le fait que les évaluations sont justes et appropriées
  • 11% d’entre eux, seulement, estiment qu’ils reçoivent les feedback positifs et la reconnaissance qu’ils méritent «lorsqu’ils font du bon travail»

 

En définitive, près de trois salariés sur quatre estiment que leur avis n’est pas reconnu ni pris en compte.

Les avantages d'un directeur commercial à temps partiel.

 

Il est demandé aux entreprises souhaitant rentrer dans l’ère 3.0 de faire preuve d’esprit collaboratif, d’agilité et d’innovation notamment du point de vue managérial.

 

Quelle meilleure réponse que celle d’un directeur commercial à temps partiel !

 

Cette solution permet aux entreprises d'embaucher un cadre à mi-temps ou à tiers-temps. Si pour les entreprises comme pour les salariés, le temps partiel répond, a priori, au besoin très actuel de "flexisécurité" (flexibilité pour les unes, sécurité pour les autres) ; son utilisation reste limitée.

 

Un directeur commercial à temps partiel apporte de nombreux avantages aux l’entreprises : bénéficier d’un cadre expérimentépolyvalent et motivé pour une masse salariale moins importante qu’un temps plein.  

Ce collaborateur peut être salarié ou prestataire externe. Ce dernier a pour avantage de ne pas alourdir la charge salariale de l'entreprise.

 

Le collaborateur s’investit à 200%, et doit faire preuve d'agilité avec un management efficace pour atteindre ses objectifs (motivation des collaborateurs, délégation, suivi adapté, optimisation du temps, esprit de synthèse…).

 

De plus, celui-ci, exerce la plupart du temps une ou plusieurs autres activités en parallèle, ce qui garantit à l’entreprise un collaborateur ouvert sur le monde (poste dans une autre entreprise, gérant de sa propre structure, formateur, consultant, coutumier des conférences et salons professionnels…), ce qui est une source enrichissante pour l’entreprise.

 

Notre cabinet conseil propose cette prestation. Contactez nous

Les 10 citations inspirantes du mois

 

  • « Le meilleur manager est celui qui sait trouver les talents pour faire les choses,et qui sait aussi réfréner son envie de s'en mêler pendant qu'ils les font. » Theodore Roosevelt
  • « Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle.Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » Albert Einstein
  • « Le plus grand bienfait que vous pouvez faire envers les autres n'est pas juste de partager votre richesse, mais également de révéler la leur. » Benjamin Disraeli
  • « Le premier travail d’un manager n’est pas d’apporter la motivation mais de supprimer les obstacles. » Scott Adams
  • « Le seul endroit où le succès vient avant le travail, c’est dans le dictionnaire. » Vidal Sassoon
  • « Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu'ils sont infaillibles. » Bill Gates
  • « Le management est le plus vieux des métiers et la plus récente des professions. » Lawrence Lowell
  • « Le temps est le bien le plus rare parce que c’est le seul bien qu’on ne puisse ni produire, ni donner, ni échanger, ni vendre. » Jacques Attali
  • « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. » Marcel Proust
  • « Les belles actions cachées sont les plus estimables. » Blaise Pascal
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© jemanagemavie; © valoriz Conseil; © valoriz RH.