Nos horaires d'ouverture

Lundi - Vendredi09:00 - 19:00
Pour nous joindre en toute simplicité : 06.63.08.78.48 contact@jemanagemavie.com contact@valorizrh.com

"Le courage croît à force d'oser, la peur à force d'hésiter."

 

Publilius Syrus

Valoriz Conseil a sélectionné pour  vous les enquêtes et les études suivantes

Baromètre Paris Workplace – Juin 2017

 Les salariés jugent leurs bureaux Baromètre 2017

 

Dans la French Tech, les salariés travaillent dans des espaces ouverts et collaboratifs. Un environnement de travail qui correspond à leurs attentes. 

88 % des salariés de la French Tech se disent satisfaits de leur bureau. C'est l'un des enseignements du baromètre Paris Workplace 2017 et qui s'est penché cette année sur la question de savoir comment travaillent les entreprises de ce secteur. C'est davantage d'heureux que dans le reste de la population (72 %). Cela contribue par ailleurs à leur bien-être au travail, évalué à 7,97/10, soit "un score jamais vu depuis la première édition du baromètre en 2014", appuie l'étude.

Reste que ces salariés, et les autres, ne partagent pas tout à fait le même type de bureaux. Ici, oubliés les espaces de travail traditionnels. Seulement 1 % d'entre eux occupent un bureau individuel fermé, et l'open space est devenu la norme. Même les dirigeants sont concernés : les deux tiers d'entre eux travaillent dans ces bureaux ouverts aux côtés de leurs salariés (14 % en moyenne sinon). Pour parer, dans ce contexte, au problème du bruit, des espaces "zen", salles de silences, box individuels sont installés pour permettre aux salariés de s'isoler.

Ces bureaux correspondent aux attentes des salariés de la French Tech et à leurs façons de fonctionner, notamment en équipe, ce qu'ils font "très souvent" à 68 %. A 61 %, "les salariés de la Tech seraient même prêts à renoncer à de l'espace personnel pour davantage d'espaces collaboratifs", précise le baromètre. Ils sont également animés par un autre rapport à l'espace. Près de six sur dix, en effet, travaillent dans la journée à deux voire trois endroits différents : poste de travail, salle de réunion, cafétéria...

A cela s'ajoute qu'ils sont 82 % à voir le bureau non pas seulement comme un espace de travail mais comme un lieu de vie où ils aiment passer du temps. Ils sont d'ailleurs 56 % à citer le bureau comme critère important de choix de leur entreprise. C'est même une source de fierté pour près de neuf salariés sur dix dans ce secteur.

Baromètre de la mobilité durable en entreprise – Septembre 2016

 La mobilité durable devient un enjeu majeur pour les entreprises

Lancé en septembre 2013, le Club œuvre à faire bouger les mentalités en matière de transport et, plus largement, de mobilité, et appelle tous ceux qui sont impliqués sur les questions de mobilité – entreprises, organismes publics ou privés, personnes physiques – à partager des points de vue, échanger des bonnes pratiques, mieux anticiper les comportements des usagers de demain en matière de mobilité physique et virtuelle, étudier les complémentarités des outils disponibles et en imaginer de nouveaux.

En 2013, la première édition du Baromètre de la Mobilité Durable en entreprise avait montré que les lignes bougeaient. Plus d’un dirigeant sur deux (53%) se montrait favorable à mettre en place des solutions pour favoriser la mobilité de leurs salariés. Un constat renforcé en 2016 : ce sont aujourd’hui 61% des dirigeants qui envisagent d’initier ou de poursuivre cette démarche.

Cette édition observe également une progression du nombre de salariés amenés à réaliser des déplacements professionnels. Dans ce contexte de mobilité croissante de leurs collaborateurs, les dirigeants reconnaissent que la mobilité durable devient un enjeu majeur, avis partagé par leurs salariés. Ils sont respectivement 78% et 80% à la juger indispensable.

Pour autant, les moyens mis en œuvre par les entreprises demeurent classiques et visent d’abord à limiter les déplacements des salariés plutôt qu’à les faciliter. C’est clairement aux pouvoirs publics et aux acteurs du transport public que revient la tâche de se mobiliser pour offrir des solutions nouvelles permettant de faciliter les déplacements des salariés. 37% des dirigeants déclarent attendre ce soutien, soit 13 points de plus qu’en 2013 (24%). 

Baromètre 2016 OPE réalisé en partenariat avec l’UNAF – Juin 2016

 Conciliation entre Vie professionnelle, Vie personnelle et Vie familiale?

L’équilibre des temps de vie est un enjeu majeur, dans une société où l’hyper-connectivité et les nouvelles technologies réduisent de plus en plus la frontière entre temps de vie personnel et professionnel. Cette 8e édition du Baromètre OPE de la Conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et vie familiale*, dont le volet « Salariés » est réalisé en partenariat avec l’UNAF, souligne l’intérêt croissant porté à ce sujet par les salariés français. Les actions concrètes déployées par les employeurs ces dernières années commencent à produire des effets positifs. Néanmoins le nombre de salariés insatisfaits reste encore majoritaire et repart à la hausse en 2016. Les salariés sont toujours en attente de mesures concrètes qui permettraient d’équilibrer leurs temps de vie. Dans ce contexte, l’équilibre des temps de vie apparaît comme un enjeu crucial pour le prochain quinquennat

Baromètre 2016 Edenred-Ipsos – Mai 2016

Quels sont les piliers pour comprendre et agir sur le bien-être au travail ?

Ipsos et Edenred publient la 11ème édition du baromètre du bien-être au travail, étendu pour la première fois cette année à 15 pays dans le monde. Il ressort que le bien-être au travail est le fruit d’une équation inégale entre le cadre de travail, l’attention portée et l’émotion ressentie. En fonction du positionnement des salariés par rapport à ces trois composantes, quatre profils de pays se dégagent. Tour d’horizon du bien-être au travail aux quatre coins de la planète.

Qu’est-ce que le bien-être au travail ? Quelle perception en ont les salariés ? Varie-t-il d’un pays à un autre ? Comment le mesurer ? Et comment l’améliorer ? Le sujet prend une importance croissante du fait de la corrélation supposée du bien-être avec l’engagement et in fine, la performance des entreprises.

Etude ADP Research Institute® – Avril 2016

L’évolution du monde du travail

ADP Research Institute® a mené une étude qualitative et quantitative inédite auprès d'employeurs et de salariés du monde entier.
De toutes les régions, l'Europe a tendance à manifester la plus grande
inquiétude vis-à-vis du changement . Notre étude montre que cette inquiétude est liée à la distinction claire que beaucoup d'Européens
marquent entre le travail et les loisirs (et la crainte que les nouvelles
tendances puissent menacer ce mode de vie), ainsi qu'à la résistance au
changement qui caractérise la majorité de la population vieillissante de

la région .

En effet, beaucoup d'Européens sont ancrés dans la mentalité selon
laquelle « il faut travailler pour vivre » . À l'instar de l'Allemagne, la
population active des Pays-Bas organise avec soin sa vie privée et sa vie
professionnelle, mais son approche progressiste de l'entreprise lui donne
les outils pour pouvoir s'adapter au futur monde du travail. À l'inverse,
la population active britannique travaille de longues heures et plus d'un
quart des salariés se disent insatisfaits de l'équilibre vie privée-vie
professionnelle, en particulier ceux qui ont une carrière exigeante, tels
que les professionnels des secteurs de la finance, de la santé, du droit ou
de l'enseignement.

Etude Ipsos pour Steelcase – Février 2016

L’engagement et l’espace de travail

dans le monde

L’ambition de ce rapport réalisé dans 17 pays aux profils très différents (France, l’Afrique du Sud, le royaume d’Arabie Saoudite, l’Inde ou les Etats Unis, etc) est « d’exposer le lien entre l’engagement des employés et de leur environnement de travail ».

L’étude part du constat qu’aujourd’hui la flexibilité dans le travail est devenu une norme : le travailleur doit pouvoir et savoir s’adapter en permanence face à une concurrence de plus en plus accrue. L’engagement du salarié est un facteur clé à prendre en considération et à stimuler que ce soit sur le plan personnel, du bien être de l’employé, ou sur le plan professionnel pour améliorer les performances de l’entreprise.

 

C'est en se basant sur 17 pays comptant parmi les économies les plus importantes du monde que le spécialiste des fournitures de bureau Steelcase a tiré la conclusion suivante : les Français sont les moins heureux au travail. Plus précisément, les travailleurs français sont globalement insatisfaits de leur environnement de travail mais également les moins impliqués dans l'exécution de leurs missions.

Dans cette étude relayée par le site Quartz, la France se situe en dernière position des 17 pays pris en compte. Ainsi, seuls 5% des salariés français se disent pleinement satisfaits et impliqués dans leur entreprise quand 18% d'entre eux déclarent au contraire se sentir ni satisfaits ni impliqués. Ils ne seraient par ailleurs que 12% à aimer leur environnement de travail et autant à le détester.

L'engagement et l'espace de travail dans le monde
Etude – « L’engagement et l’espace de tr[...]
Document Adobe Acrobat [27.1 MB]

Enquête DCF dirigeants et commerciaux de France - Décembre 2015

Baromètre de la Fonction Commerciale 2014-2015
Nous sommes au cœur d’un changement de culture commerciale. Nouvelles donnes de l’économie, expansion du digital, évolution des modes de management, nouvelles formes de relation client. En 2015 la fonction commerciale est plus que jamais le moteur de nos entreprises mais surtout le seul contact humain qui la relie au client. Elle porte le paradoxe de devoir rester traditionnelle tout en étant moderne.
Ce baromètre 2014/2015 est une référence et une source de réflexion destinée aux managers français pour faire évoluer leurs organisations et pratiques managériales vers une nouvelle performance économique, humaine et digitale.

Enquête ACTINEO/CSA - novembre 2015 :

Baromètre  ACTINEO / CSA  2015

"Quelle vie au bureau en 2015 ?"

Échantillon de 1204 actifs des secteurs privé et public travaillant dans un bureau, issus d’un échantillon national de 2500 personnes représentatives de la population active française. Questionnaire en ligne sur panel réalisé du 18 au 25 septembre  2015.

Communiqué de presse CEGOS - Octobre 2015 :

Baromètre Cegos

«Climat social et qualité de vie au travail»

Leader international de la formation professionnelle et continue, le Groupe Cegos
a dévoilé les résultats de la 17ème édition de son baromètre.Pour cette édition 2015, 1204 personnes (750 salariés, 307 managers et 147 Directeurs ou Responsables des Ressources Humaines d’entreprises du secteur privé de plus de 100 salariés) ont été interrogées au cours des mois de juillet et août.

Enquête Hiscox - Septembre 2015 :

Enquête " ADN d’un entrepreneur "

7ème édition

Hiscox commanditaire de la 7ème édition de l’enquête ADN d’un entrepreneur réalisée auprès de plus de 4 000 patrons de petites et moyennes entreprises dans 6 pays (France, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni, Espagne et Etats-Unis).

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© jemanagemavie; © valoriz Conseil; © valoriz RH.