"Le courage croît à force d'oser, la peur à force d'hésiter."

 

Publilius Syrus

PRINCIPES FONDAMENTAUX

Pourquoi s'adapter au changement ?

Approche ludique via un dessin animé reprenant le livre de Spencer Johnson

Qui a piqué mon fromage ?

 

C'est l'histoire de quatre personnages qui évoluent dans un labyrinthe à la recherche de fromage : deux petits hommes, les minigus Polochon et Balluchon, et deux souris, Flair et Flèche.

Le fromage symbolise les objectifs personnels ou professionnels que chacun se fixe.

Le labyrinthe représente le cadre de notre quête, à savoir le foyer, l'entreprise ou la société.

Les quatre personnages incarnent une part de nous-même : Flair renifle la direction générale du fromage et Flèche s'élance tête baissée en éclaireur. Pour Baluchon, le fromage permet de satisfaire ses besoins de sécurité ; alors que Polochon a l'ambition de « devenir le magnat du fromage à la tête d'une puissante industrie ».

J'apprends à communiquer efficacement !

L'importance du langage non verbal a été mise en évidence en 1967 par Albert Mehrabian chercheur à l'Université de Californie (UCLA)

Le langage non verbal (physique et voix) constitue 93 % de l'impact du message alors que le verbal (les mots) compte pour seulement 7 %.

 

" Ce n'est pas ce que vous dites qui compte ; c'est la manière dont vous le dites "

 

Il a été cependant démontré par de nombreuses études que les recherches d’Albert Mehrabian minimisent l'importance des mots. L'impact relatif du langage non verbal et verbal dépend beaucoup du contexte de l'entretien. Par exemple lors d’une conférence le langage du corps passe de 55 % d'impact à 32 %, le ton de la voix de 38% à 15 % et le message (les mots) passe de 7 % à 53 %.

La communication est un ensemble d'éléments

 

Le timbre et le volume de la voix, le rythme, les coupures d'une phrase entourent les mots et sont analysés et interprétés par le « receveur ».  

Les silences font partie de la communication. Ils peuvent avoir des multiples sens : silence dubitatif, interrogatif, arrogant, offensé, d’ennui, intéressé…. L’utilisation du silence sert aussi à  faire parler l’autre.    

Les expressions faciales, mimiques, la posture et les mouvements corporels  sont les expressions qui expriment des émotions : la joie, la surprise, le dégoût, la tristesse, la colère, la peur…  L’ensemble de  ces gestes et attitudes peuvent renforcer le message, mais peuvent aussi le modifier et en changer sa signification.    

L’apparence (vêtement, coiffure, maquillage, accessoires) est un élément majeur des premières impressions que l'on a d'une personne.  

Les  spécificités culturelles : rituels de salutation, de séparation, de remerciements et de présentation sont différents selon les cultures. Communiquer efficacement nécessite de connaître ces rituels afin de comprendre le comportement des interlocuteurs et aussi de les prendre en compte afin de ne pas les heurter. Le temps dans notre culture il est jugé précieux et la personne qui est en retard est considérée comme irrespectueuse ou légère

Le toucher  est le mode de communication le plus fort qui soit.

L'espace dans lequel se déroule une communication nous affecte également.  Toute personne qui pénètre dans une zone qui ne lui est pas réservée commet une faute et celle qui en est victime se sent mal à l'aise, déstabilisée, agressée. 

 

 

Pour une communication réussie, il faut qu'il y ait correspondance entre le message verbal et le non-verbal.

communication La communication en chiffres

“Les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise.”

Jean Monnet (1888-1979)

fonctionnaire international français

La courbe d'acceptation

Tout au long de notre vie,  nous nous trouvons devant des phases majeures de changement. Chaque phase est différente et peut avoir une consonance négative comme un décès, une séparation, la retraite, la perte d’un emploi ; ou une consonance positive avec, par exemple, l’arrivée d’un enfant, l’emménagement dans un nouveau logement, l’amour, un nouvel emploi, etc… !

Chaque phase de changement passe successivement par 8 étapes. La seule différence, en fonction des individus et de la situation, est dans le fait que les étapes peuvent être plus ou moins longues.

Il est nécessaire parfois, pour passer ces étapes plus facilement, de solliciter des intervenants extérieurs. Cela peut être dans le cadre d’une formation, d’une conférence, d’entretiens individuels  avec un professionnel ou d’échanges avec des membres de son cercle proche.

Synchronisation

Le fait de synchroniser son langage corporel avec celui de l’interlocuteur facilite la capacité à établir un climat de confiance. Pour cela il faut adapter et contrôler son attitude pour se « calquer » à son interlocuteur.  Ainsi la personne sera dans un esprit positif et plus à même de vous écouter. 

 

Attention il n’est pas question de la singer !!

 

 

Exercice à faire pour s’entraîner.

 

Lors d’une discussion avec un proche prenez conscience de son « processus » de communication. Et tentez doucement d’ajuster votre posture sur celle de votre interlocuteur; de reproduire avec discrétion certains gestes de l’autre; d’ajuster votre respiration à celle de l’autre; de reproduire la tonalité, le rythme et le volume de sa voix.

 

 

Une fois que vous serez en synchronisation avec votre interlocuteur, modifier votre attitude progressivement et regarder comment naturellement votre interlocuteur s’aligne sur vous.

 

Qu'est-ce que la PNL ?

La programmation neuro-linguistique (PNL) est un ensemble de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie. Elle a été élaborée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970, aux États-Unis.

Cette « nouvelle science » fait l'objet de nombreuses critiques dont son manque de validation thérapeutique, ses références à des théories dépassées, sa tendance à permettre la manipulation des esprits, et enfin son usage dans les dérives sectaires.

La PNL est orientée « expériences», elle se caractérise par la modélisation des personnes de talent, c'est-à-dire par le repérage, la description et l'imitation des pratiques et comportements à succès, puis par leur transmission.

La PNL vise à améliorer sa communication avec d'autres personnes et à s’améliorer personnellement. Elle est utilisée, entre autres, par  de  grandes entreprises et des sportifs de haut niveau.

Négocier, apprendre, former, communiquer, changer, choisir, diriger et se connaître, autant de processus et d'apprentissages que chacun de nous peut améliorer grâce à la pratique de la PNL, véritable mode d’emploi du cerveau.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© jemanagemavie; © valoriz Conseil; © valoriz RH.