Nos horaires d'ouverture

Lundi - Vendredi09:00 - 19:00
Pour nous joindre en toute simplicité : 06.63.08.78.48 contact@jemanagemavie.com contact@valorizrh.com

"Le courage croît à force d'oser, la peur à force d'hésiter."

 

Publilius Syrus

La bienveillance en entreprise

Publié le 15 janvier 2016

Rédigé par Céline Morel, consultante en management

La notion de bienveillance a fait une entrée remarquée dans le management. Simple effet de mode sous couvert d’humanisme pour dissimuler la dureté des relations au travail ou enjeu fondamental de la qualité de vie au travail ?

Parler de bienveillance quand la pression au travail est devenue si forte avec une augmentation considérable du stress et du burn-out  peut paraître décalé. Et c’est justement pour cela qu’il est fondamental d’instaurer respect et bienveillance dans l’entreprise.

 

Il est généralement plus facile d’imposer sa volonté que de chercher à préserver les relations avec ses collaborateurs et ses collègues. Même si une approche basée sur l’amabilité va à contre-courant du management traditionnel, les initiatives en sa faveur se développent.

 

Changeons notre regard !

Partons du principe de base que nous pouvons avoir confiance en nos collaborateurs c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire d’être constamment derrière eux pour les contrôler.

 

En revanche, il est indispensable d’identifier leur besoin pour pouvoir les aider à accomplir leur mission et d’être disponible pour examiner avec eux les possibilités de solutions. Le collaborateur doit se sentir soutenu par sa hiérarchie.

La bienveillance n’est pas une forme de naïveté !

Au contraire, elle est en réalité une position extrêmement difficile à tenir, qui demande beaucoup de détermination et de personnalité. Ce qui est naïf, c’est justement de croire qu’il est possible de contrôler les autres !

 

Être bienveillant ne veut pas dire qu’il faut tout accepter et se laisser faire! Il est impératif de savoir trancher quand c’est nécessaire ou de prendre des décisions impopulaires, mais l’importance est de faire les choses de façon posée, structurée et « proprement ».

On peut être bienveillant et exigeant à la fois !

Pour cela il faut s’assurer d’avoir présenté clairement sa vision, sa « philosophie », ses objectifs, ses exigences et le cadre dans lequel les collaborateurs peuvent évoluer librement. En d’autres termes il faut assumer sa posture de leader – manager – coach et mentor.

 

L’instauration de la bienveillance au sein d’une entreprise peut être un vrai projet collectif développant la cohésion d’équipe, la motivation et l’implication. Pour se faire il est possible de travailler sur la rédaction d’une charte de la bienveillance, de bâtir un plan d’accompagnement global de 1 à 10 ans sur le thème de la bienveillance et de faire participer les salariés à des activités approfondissant les liens sociaux de l’entreprise dans sa région (culture, insertion, handicap, environnement, etc.)….

 

Mais ce qui est fondamental….. c’est que les équipes dirigeantes soient exemplaires en terme de bienveillance.

 

"La modeste et douce bienveillance est une vertu qui donne plus d'amis que la richesse et plus de crédit que le pouvoir."

 

Comtesse De Ségur (1799 - 1874)

Artiste, écrivain, Romancière

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© jemanagemavie; © valoriz Conseil; © valoriz RH.